Charte de bientraitance

« Les êtres comptent toujours plus que les actes. »

La bientraitance est une attitude du personnel, des résidents et des familles respectives qui au-delà de l’aspect matériel et affectif à vocation à adopter un comportement réflexif respectueux.

La personne âgée est un être humain à part entière qui conserve ses droits.

Cette charte a pour projet de promouvoir le mieux-être des résidents, tout en donnant aux soignants un cadre de travail serein et motivant. Elle consiste à fixer les limites que rencontrent les intervenants dans l’accompagnement et la prise en compte individualisée de la personne âgée dans le cadre de son projet de vie. Elle constitue un engagement moral de l’agent acté par l’institution.

Les personnes âgées ont besoin de professionnels compétents, respectueux de leur dignité, et conscient de leur mission.

Notre métier est de « marcher au pas de l’autre » ; « marcher au pas de celui qui est dépendant » pour leur assurer un bien-être quotidien, heureux et digne en toutes circonstances ; donner une réponse professionnelle, humaine et de qualité à toutes les formes de dépendances dans le cadre de nos missions et d’une prestation personnalisée et adaptée.

La bientraitance doit se structurer par un ensemble de comportements individuels, collectifs, interprofessionnels qui prennent en compte la personne âgée dans sa globalité, et l’ensemble de ses besoins en lien avec la Charte des Droits et Libertés de la Personne Agée Dépendante en institution que je m’engage à respecter et à faire respecter.

Pour la bientraitance des résidents de l’EHPAD « Au gré du vent », nous nous engageons à développer et à faire vivre les valeurs et les démarches suivantes :

  • Reconnaître la personne âgée comme un adulte à part entière avec une histoire de vie qui lui est propre.
  • Vouvoyer les résidents, n’adopter le tutoiement que sur sa demande ou s’il fait partie de ses connaissances personnelles, ou par rapport à sa maladie.
  • Frapper à la porte et attendre la réponse avant d’entrer (selon la pathologie).
  • Répondre aux sonnettes dans les meilleurs délais.
  • Être courtois et respectueux en toutes circonstances, en prenant conscience de mon état émotionnel, en reconnaissant mes propres limites pour éviter une agressivité potentielle et en utilisant les ressources mises à ma disposition avec l’équipe plurielle.
  • Être attentif à la qualité de la communication verbale et non-verbale nécessaire.
  • Se mettre à sa hauteur pour la communication et la prise des repas.
  • Respecter son confort et sa tranquillité, son rythme de vie, ses goûts, ses choix vestimentaires, sa sexualité.
  • Identifier les besoins et les capacités de chacun afin d’apporter une réponse adaptée avec le projet individuel.
  • Accepter d’évaluer mes pratiques professionnelles et de les modifier si nécessaire.
  • S’engager dans une démarche de formation continue pour les enrichir.
  • Optimiser intimité et intégrité physique et psychique : accompagner l’autonomie des résidents en privilégiant le « faire-faire » plutôt que le « faire à la place de » ceci toujours en lien avec les capacités du résident et son projet de vie.
  • Accepter d’intervenir auprès du résident quel que soit son degré d’autonomie et son secteur de résidence dans l’établissement.
  • Informer le résident sur tous ses soins, ses démarches administratives.
  • Identifier ses besoins jour et nuit.
  • Repérer les moments de détresse et le rassurer, chercher en équipe les solutions à son angoisse.
  • Favoriser le déplacement du résident en respectant son rythme d’aller et venir.
  • Ne jamais accepter aucun argent, ni cadeau, ne pas profiter de la crédulité des résidents.

Mais aussi nous attendons de vous, futurs résidents et proches des résidents :

  • Respect et patience quelque fois. Les week-ends, l’effectif est réduit et l’organisation des soins obligatoirement différente. Aussi nous vous demandons compréhension dans le déroulement de l’accompagnement pour les toilettes notamment.
  • Courtoisie et tolérance dans vos demandes et vos remarques.
  • Compréhension à l’égard des troubles du comportement et de la maladie des autres résidents.
  • Respecter le refus de votre parent pour certains actes de la vie quotidienne, ne pas parler pour lui ; votre parent conserve ses droits dans l’institution.
  • Un effort pour vous adapter à la vie en collectivité (toilettes et repas sont assurés en respectant les histoires de vie).
ehpad-allassac-correze-exterieur-IMG_2808
ehpad-allassac-correze-accueil-IMG_2794
ehpad-allassac-correze-exterieur-IMG_2844
ehpad-allassac-correze-accueil-IMG_2796